Flash actualités
Print This Post
Accueil / A la une / COP 25 : « L’article 6 de l’Accord de Paris est notre priorité absolue » (Mokhtar Hammami)

COP 25 : « L’article 6 de l’Accord de Paris est notre priorité absolue » (Mokhtar Hammami)

MADRID ( De l’envoyée de la TAP, Maroua Ben Abdennebi)- Le ministre des Affaires Locales et de l’Environnement, Mokhtar Hammami a appelé, mercredi, les pays à appliquer les dispositions de l’article 6 de l’accord de Paris relatif aux mécanismes des marchés carbone.

« Cet article demeure pour nous une priorité absolue afin de renforcer les ambitions climatiques et garantir la neutralité carbone dans les plus brefs délais » a souligné le ministre tunisien, lors de la séance plénière de haut niveau de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se déroule actuellement à Madrid.

« La Tunisie est un pays particulièrement vulnérable aux dérèglements climatiques compte tenu de son emplacement géographique dans la région méditerranéenne. Elle fait face à de nombreux défis dont principalement la pénurie des ressources en eau, la désertification et l’érosion du littoral », a-t-il déclaré.

Près de 390 km des côtes tunisiennes sont actuellement menacées par l’érosion, ce qui requiert, selon lui, une « intervention urgente ».

Il a, à cet égard, appelé les pays donateurs à mobiliser les ressources financières nécessaires afin d’aider la Tunisie à apporter une réponse immédiate aux changements climatiques et à préserver l’environnement.

« Bien qu’elle ne contribue qu’à hauteur de 0,07% aux émissions mondiales de CO2, la Tunisie est déterminée à honorer ses engagements climatiques et à mettre en œuvre sa contribution nationale déterminée », a-t-il insisté.

Notre volonté, a-t-il dit, est d’accélérer la transition vers l’économie verte et les énergies propres dans l’objectif de consacrer le développement durable des villes.

« Nous œuvrons à sensibiliser davantage les citoyens aux questions liées à l’environnement et aux changements climatiques qui ne sont plus l’apanage des experts et chercheurs. C’est un sujet désormais d’ordre public », a-t-il souligné.

Le segment de haut niveau de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique a démarré, mardi, par un appel pressant de plusieurs responsables onusiens sur la nécessité d’agir face à l’urgence climatique.

La secrétaire exécutive de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Patricia Espinoza a exhorté les gouvernements à conclure, cette année, un accord réglementant le marché carbone.

La 25ème conférence des Parties sur le Climat a pour objectif d’inciter les Etats à accroître leurs ambitions en matière d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre, conformément aux dispositions de l’Accord de Paris. Cet accord vise, rappelle-t-on, à limiter la hausse de la température moyenne mondiale à 1,5°c au dessus du niveau préindustriel.

MBA

Vérifiez également

Communiqué pour le lancement de l’appel à manifestation d’intérêt pour bénéficier de la composante lotissements à prix abordable

Communiqué pour le lancement de l’appel à manifestation d’intérêt pour bénéficier de la composante lotissements …